Des travaux sur l'Adour

Travaux

Des travaux sur l'Adour

Dans le cadre de la Gestion des Milieux Aquatiques et Préventions des Inondations (GeMAPI), la Communauté de Communes de la Haute-Bigorre a programmé des travaux sur l'Adour, à hauteur du stade Cazenave et du supermarché (Carrefour Market), qui débuteront la semaine prochaine et s'achèveront fin octobre :

- Le traitement préventif de la végétation dans la traversée de Bagnères-de-Bigorre entre le pont Castells et le pont de la RD938
Les travaux consistent à abattre les arbres de haut jet vieillissants présents dans l'Adour et sur ses berges. En cas de forte crue, ces arbres constituent une menace pour les ponts situés à leur aval immédiat.
Sur le secteur du stade d'entrainement des canoës-kayaks, les arbres de l'îlot situé en amont du pont du stade tendent à pencher vers les quais de l'Adour. En période de crue, les débits contribuent à accentuer le phénomène. Afin d'anticiper le basculement des arbres vers les quais de l'Adour, la majorité sera coupée et les souches seront laissées sur pied afin de leur permettre la reprise (recépage).
Le "trou" effectué dans le mur végétal constitué par ces grands arbres sera rapidement comblé par la repousse naturelle depuis les souches.
La CCHB a notamment préparé ce chantier avec l'Amicale Laïque de Canoé-Kayak de Bagnères, que nous remercions d'avoir retiré les câbles des portes du bassin d'entrainement fixés aux arbres.

- Le traitement préventif de la végétation dans la traversée de Bagnères-de-Bigorre en aval du pont de la RD938
Tout comme le chantier précédent, les travaux consistent à abattre les arbres penchants, dépérissants ou vieillissants présents sur les berges de l'Adour. En cas de forte crue, ces arbres constituent une menace pour les ponts situés à leur aval immédiat.

Le contexte de réalisation de CEs travaux :

Depuis le 1er janvier 2018, la CCHB est compétente en GeMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Préventions des Inondations) sur son territoire. Auparavant, elle exerçait déjà cette compétence optionnelle sous la terminologie "aménagement et entretien des canaux et rivières".

Cette prise de compétence découle de l'application de la loi MAPTAM du 27/01/2014 qui modifie le code général des collectivités territoriales en précisant que "les communes sont compétentes en matière de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations". Cette compétence, obligatoire à compter du 01/01/2018, est attribuée aux communes et transférée à la communauté de communes auquel adhèrent ces communes.

La compétence GeMAPI est composée des missions visées dans l’article L211-7-I du code de l'environnement (qui définit les actions qui peuvent être entreprises dans le cadre de l’intérêt général). Elles sont au nombre de 4 :
- aménagement de bassin hydrographique,
- entretien de cours d’eau, canal, lac ou plan d’eau y compris leur accès,
- défense contre les inondations et contre la mer (gestion des ouvrages de protection hydraulique),
- restauration des milieux aquatiques (potentielles zones d’expansion de crue).

Afin de répondre à une logique de gestion par bassin versant hydrographique cohérent, la CCHB travaille avec les autres communautés de communes et la communauté d'agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées situées sur le bassin versant de l'Adour pour la création (au 01/01/2019) d'un grand syndicat de rivières, le Syndicat Mixte de l'Adour Amont (SMAA), dont le périmètre irait des sources de l'Adour à Barcelonne-du Gers.

Pour mémoire, les cours d'eau du territoire de la CCHB sont des cours d'eau non domaniaux. Cela implique que :
- les riverains de l'Adour et de ses affluents sont propriétaires de la berge et du fond du lit jusqu'au milieu du cours d'eau,
-et que ces propriétaires riverains ont l'obligation d'entretenir la portion de cours d'eau concernée (végétation de berge…).

Pour autant, quand l'intérêt général est établi (prévention des inondations, entretien de la végétation, enlèvement d'embâcles…), la collectivité compétente en GeMAPI peut se substituer à leurs obligations et réaliser des travaux.

Après plusieurs années consacrées à la préparation administratives des travaux à effectuer sur l'Adour et ses affluents, un premier arrêté préfectoral a autorisé et déclaré d'intérêt général ces opérations.
En conséquence, la CCHB engage cette année les premières actions inscrites dans son PPG (Programme Pluriannuel de Gestion) des cours d'eau du Haut Adour. Ces travaux sont réalisés avec le concours financier de l'Agence de l'eau Adour-Garonne, la région Occitanie et le conseil départemental des Hautes-Pyrénées.

Les autres travaux sur les rivières réalisés par la CCHB :

Par son savoir-faire des années passées, le service Environnement de la CCHB intervient de manière régulière sur des secteurs sur lesquels ont été identifiés la nécessité d'intervenir ponctuellement suite à un épisode de crue par exemple (enlèvement d'un arbre tombé en travers d'un cours d'eau, coupe d'arbres penchants…). Le service Environnement intervient également pour entretenir les accès de services permettant les visites d'inspection et les interventions.

La CCHB a confié au CPIE Bigorre-Pyrénées les actions de lutte ciblées sur les plantes exotiques envahissantes (secteurs identifiés en tête de bassin versant, là où les pieds de renouée du Japon sont encore peu développés et sur lesquels la collectivité peut réussir à les réduire, voire les éradiquer).

Renseignements :
Marion Cherrier
Chargée de mission GeMAPI
05 62 95 11 14
mcherrier@haute-bigorre.fr

Commentaires

Partager sur les réseaux sociaux :

Agence Multimedia Otidea Mentions légales